01 mars 2006

L'IDF s'apprête à prendre de grandes décisions pour les transports en commun

PARIS (AFP) - Le conseil régional d'Ile-de-France doit désigner mardi ses représentants au STIF (syndicat des transports), une étape importante pour cet organisme désormais décentralisé, appelé à jouer un rôle majeur pour améliorer la situation très dégradée des transports en commun franciliens.

Réseau vieilli, saturé, insuffisant, surtout une fois franchi le périphérique parisien, retards quasiment quotidiens pour des milliers d'usagers du fait d'incidents techniques et de grèves: le problème des transports en commun franciliens devient de plus en plus aigu, après avoir été déjà au coeur de la campagne des élections régionales de mars 2004.Mais alors que le contrat de plan Etat-Région 2000-2006 s'achève, il manque des centaines de millions d'euros pour mener à bien certains projets, comme par exemple ceux des liaisons de banlieue à banlieue. La gauche critique vivement "le désengagement de l'Etat" et note que "seulement 12 infrastructures sur 47" seront livrées fin 2006.

"Si les choses continuaient ainsi, on serait contraint dans quelques années de fermer des plages horaires ou des lignes, pour des raisons de sécurité", souligne-t-on au conseil régional. Gabriel Massou, président du groupe CACR-communiste, estime qu'"il faut dès maintenant préparer l'avenir" en lançant "un programme aussi ambitieux que celui de la construction du métropolitain au début du XXe siècle".


Selon lui, "il faut à l'horizon 2020, deux milliards d'euros supplémentaires par an, 30 milliards sur 15 ans". Le président Jean-Paul Huchon (PS), prochain président du STIF, envisage de lancer un grand emprunt de 150 millions d'euros par an, à rembourser à 51% par la Région, 49% par les départements. La décision devrait être prise avant la fin de l'été. Mais les effets de tels investissements ne se feront pas sentir à court terme.

Mardi, le conseil régional désignera, à la proportionnelle, 15 des 29 membres du STIF, soit dix de gauche et cinq de droite. La veille, le Conseil de Paris aura fourni son propre contingent: cinq membres. Sept représentants, un par département, doivent également être désignés ces jours-ci par les conseils généraux de Hauts-de-Seine, Seine Saint Denis, Val-de-Marne, Essonne, Yvelines, Val-d'Oise et Seine-et-Marne.

Un administrateur représentera la Chambre régionale de commerce et d'industrie et un autre les établissements publics de coopération intercommunale. Une fois installé, cet organisme, qui gère quelque 12 millions de déplacements par jour et ne s'est pas réuni depuis le printemps 2005, devrait adopter son budget, d'ici fin mars. Dans un contexte de pénurie financière, les choix seront difficiles à faire.

Parmi les priorités de l'exécutif de gauche, figurent des modifications de la tarification, dans un sens plus social et l'allongement d'une heure de la circulation des métros et RER les vendredis et samedis soirs.

Début février, le conseil régional a voté, à l'unanimité, la mise en place d'un nouveau titre de transport "multimodal", valable pour 90 minutes de transport en bus, métro, RER ou trains de banlieue, quel que soit le nombre de correspondances.

L'Association des usagers des transports a formulé une série de propositions dont la fusion des zones de carte orange 6,7 et 8 au tarif de la zone 6, pour tenir compte de la qualité médiocre de la desserte de certaines gares.

24 février 2006

Un petit voyage ?

05 janvier 2006

Marre d'avoir si peu de transports en commun ? Agissez !


Pour ceux qui ne l'auraient pas encore rempli, le sondage sur le plan de déplacement à Paris (et en banlieue...) est accessible sur ce site :

http://www.debatdeplacements.paris.fr/

Donnez votre avis !

06 décembre 2005

Sous prétexte d'égalité...

Nous sommes au mois de Décembre.

Savez vous qu'en ce moment même le camping de St Quentin en Yvelines est plein de travailleurs pauvres, dont le salaire n'est pas suffisant pour qu'ils puissent obtenir un logement décent ?

Je ne peux pas m'empecher de faire le parallèle entre ce fait, et plusieurs décisions récentes prises par le gouvernement :

- Création d'une taxe de 75 euros par mètre carré pour les nomades, les gens du voyage et tous ceux qui vivent en caravane (a ce prix là je payerais 4875 euros par an pour mon logement de 65 mètres carré !!).

Des manifestations qui se sont terminées dans la violence ont eu lieu hier à Paris pour protester contre cette loi.

Communiqué des Verts sur le sujet : http://verts95.ouvaton.org/communiquesHP.htm


- Et dans le même temps, diminution de l'impôt sur le revenu pour les classes les plus aisées. Ce graphique montre à quel point cette réforme des impôts profite aux revenus les plus aisés. Il a été édité par l'Office Français de Conjoncture Economique, dirigé par Jean-Paul Fitoussi, http://www.ofce.sciences-po.fr/ et a été publié dans la journal économique la Tribune (www.latribune.fr).

On peut voir que 70 % des 3,6 milliards d'euros de baisse d'impôts seront restitués aux 20 % des foyers imposables les plus riches !

Pour faire passer la pillule, certains continueront à nous expliquer que cela va dans le sens de plus d'égalité...
Quelle belle égalité ! quelle belle justice !

22 novembre 2005

Bibimbap ou haibimbap ?

Chez Tcham, c'est un resto coréen/Japonais.
Mais attention... ne confondez pas avec les restos qui vendent des raviolis faits dans les fameux appartements raviolis dont on a tant parlé récemment ! Dans ce restaurant là, tout est fait maison.

Les raviolis sont succulents, et la découverte des plats est un vrai plaisir.

Je n'ai pas encore découvert tous les plats, mais je peux vous parler du Bibimbap ! du boeuf, du riz, des champignons, un oeuf sur le plat, tout un assortiment de légumes au choix, quelques algues et une sauce au soja.
Succulent ! laissez vous tenter et partez à la découverte de nouveaux gouts, qui ne vous décevront pas.

89 Rue De La Croix Nivert
75015 Paris
Metro Commerce

Manger gras c'est sympa


Foie gras, salade de gésiers, Magret ou Confit de canard, tous les grands classiques sont dans ce restaurant, qui fait monter les plats directement depuis Brive la Gaillarde (40 km de Sarlat). Les prix sont très corrects pour un restaurant Parisien, et le cadre est très sympathique. Une bonne adresse à conserver donc...




Attention, il y a 2 services dans la soirée. Donc si vous arrivez à 20h, les serveurs vous feront comprendre vers 22h30 qu'il faut libérer la table.

Le Restaurant du Domaine
10, rue Saint Augustin 75002 Paris


09 novembre 2005

Jeu Set et Match


Match Point, le dernier film de Woody Allen, sélection officielle du festival de Cannes, est surprenant.

L'histoire : Chris Wilton est un jeune professeur de tennis, issu d'un milieu modeste, qui réussi à se faire embaucher dans un club huppé de Londres.
Il rencontre Chloe, la soeur de l'un de ses élèves : Tom Hewett, et sympathise avec elle. Mais il semble beaucoup plus intéressé par Nola Rice, la petite amie de Tom Hewett...

Faisant fi des taboux, ce film traite en fait du mariages de raison, qu'un petit professeur de tennis peut être amené à faire pour réussir dans la vie... Mais jusqu'ou est il prêt à aller ? peut il réellement mettre un mouchoir sur ses sentiments ?

Ne vous méprenez pas : il ne s'agit pas d'une simple romance, d'une petite histoire à l'eau de rose, mais bien d'un thriller, qui donne la part belle aux mauvaises idées...

Alors que la plupart des films de Woody Allen sont intimistes, faits de dialogues longs, compliqués, très intellectuels, celui ci tranche radicalement. Les dialogues sont courts, précis, on ne retrouve plus les longueurs des autres films de Woody.

Le film a un aspect très américain que l'on retrouve dans la manière de cadrer les personnages, dans les décors, et même dans la sélection des acteurs principaux, forcément beaux à tomber (prix spécial à Scarlett Johansonn...).
Bien que le film ait entièrement été tourné à Londres, les couleurs du film et les acteurs font irrémédiablement penser aux Etats Unis. Mais peut-être est ce un point de vue de petit Français !!